Une canicule précoce… pour le moment.

Fire in Portugal. | Credits : Michael Held on Unsplash.

On annonce pour plus tard cette semaine une canicule en France. Malheureusement, rien de bien nouveau à cela, si j’en crois les météorologistes : notre pays a eu plus de canicules depuis le début du 21ème siècle que pendant les 50 années précédentes… Ce qui est une première en revanche, c’est que celle ci arrive si tôt, à la mi-juin. Que fait notre valeureux gouvernement pour lutter contre la lutte des températures ?

Rien. Ah si, des beaux discours sur l’écologie, des exhortations à limiter l’usage de la climatisation à bien jeter ses vieux courriels. Comme si c’étaient des priorités alors que presque la moitié de nos centrales nucléaires sont à l’arrêt et que ni nos bâtiments ni nos villes ne sont prévus pour supporter de telles chaleurs.

Nos bâtiments sont plus à même de retenir la chaleur à l’intérieur qu’avant. Les différentes réglementations thermiques depuis les années 1970 ont été créées dans ce sens. En revanche, pour empêcher la chaleur de rentrer ce n’est pas la meme chose. J’en veux pour preuve les millions de bâtiments vitrés de façon exubérante et les innombrables retours d’expériences de chacun et chacune d’entre nous. Le récent post Linkedin de Pascal Lenormand vous en convaincra si le besoin en était.

Il aurait été une bonne idée de préparer hier nos villes et villages pour le climat de demain. Mais non, cela n’a pas été fait. Nous serons donc des millions cette semaine à pâtir du manque d’arbres dans nos communes, de trop d’espaces asphaltés, bitumés, bétonnés et de logements, bureaux, écoles, hôpitaux inadaptés. J’en parlais déjà ici-même il y a dix ans. Conséquence : l’utilisation de climatisation explose.

Des alternatives à cet état de fait existent. De matériaux isolants gérant mieux les températures caniculaires (cf les matériaux biosourcés et leur importante capacité de déphasage) en passant par la surventilation nocturne, les brise soleil orientables etc.

Mais la massification des efforts dans ce sens est une volonté politique et économique. Il faut lutter contre les passoires thermiques qui sont une catastrophe à chauffer en hiver ET EN MEME TEMPS faire que ces rénovations permettent de passer des étés de plus en plus chauds de façon confortable et sans recours à la clim’. Un épineux problème qui n’est pas une fatalité…

Credit image : pour la petite histoire, impossible de trouver une photo libre de droit représentant une vague de chaleur, une canicule sur les banques d’images libres de droit. J’ai donc choisi cette photo après une dizaine de minutes de recherche infructueuse. Entre les canicules et la sécheresse, nul doute malheureusement que nous aurons des feux de foret cet été…

Edouard

Edouard is a sustainability and energy professional committed to bringing our societies to a carbon neutral future. He has been writing on related topics on this very blog since 2007.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: